Sélectionner une page

UM 80 – Institut de la vision

enEnglish

Tutelles

Trois tutelles :
INSERM, CNRS et Sorbonne Université

L’Institut de la Vision (SU/INSERM/CNRS) dirigé par le Pr Sahel a pour objectifs de comprendre les bases de notre vision, développer des approches thérapeutiques pour prévenir les pathologies oculaires et restaurer la vision de patients devenus aveugles. Les pathologies ciblées intègrent notamment les maladies héréditaires de la rétine, la dégénérescence maculaire liée à l’âge, le glaucome, la rétinopathie diabétique ou l’œil sec. Ce centre de recherche accueille des cliniciens, biologistes, physiciens et mathématiciens pour le développement de projets pluridisciplinaires comme la modélisation des pathologies ou la production de systèmes diagnostiques. Son intégration dans l’Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) FOReSIGHT qui comprend également le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des XV-XX et le Centre d’investigation Clinique, doit faciliter le transfert clinique des innovations thérapeutiques et diagnostiques avec les partenaires industriels et les start-ups.

Liste des équipes

Les équipes de recheche

Équipe d’Alain Chedotal

Développement, évolution et fonction des systèmes commissuraux

L’équipe étudie comment les molécules de guidage axonal régulent les interactions cellulaires au cours du développement du système visuel et dans des maladies oculaires. Elle examine aussi la fonction et l’évolution des projections commissurales.

Équipe d’Olivier Goureau

Développement et régénération de la rétine : apport des cellules souches pluripotentes

L’équipe développe des approches de thérapie cellulaire utilisant la transplantation de cellules rétiniennes dérivées de cellules souches pluripotentes. Son objectif est de pouvoir offrir une alternative thérapeutique pour le traitement de maladies dégénératives de la rétine caractérisées par une perte des photorécepteurs et des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien.

Équipe de Filippo Del Bene

Développement et fonctionnement du système visuel des vertébrés

L’équipe examine la formation et l’activité des circuits neuronaux dans le système visuel à l’aide du modèle de poisson zèbre. Comprendre le développement et la fonction des circuits neuronaux chez un animal au comportement intact est en effet un objectif majeur des neurosciences modernes. L’équipe concentre son analyse sur les cellules ganglionnaires de la rétine, les cellules qui relient la rétine au cerveau, et sur la principale zone visuelle du cerveau du poisson-zèbre, le tectum optique.

Équipe de Jean Livet

Neurogènese et développement des circuits neuronaux

L’équipe cherche à comprendre comment les cellules qui composent les circuits neuronaux de la rétine et du cerveau naissent, se différencient et s’interconnectent au cours du développement. Elle utilise pour cela de nouvelles méthodologies comme la technologie « BrainBow » permettant de tracer le lignage et la connectivité des cellules neurales dans le tissu nerveux intact.

Équipe de Xavier Nicol

Développement des cartes sensorielles

L’équipe vise à mieux comprendre les mécanismes développementaux conduisant à une connectivité précise dans le système nerveux, et plus particulièrement dans les systèmes sensoriels.

Équipe de Thierry Léveillard

Métabolique et redox ‘signalling’ du gène nucleoredoxin-like-1 pour le traitement des dystrophies à bâtonnets prédominant (dystrophies rod-cone)

L’équipe explore les mécanismes moléculaires responsables des interactions entre les photorécepteurs à bâtonnets et ceux à cônes pour développer de nouvelles stratégies thérapeutiques des maladies rétiniennes héréditaires.

Équipe d’Isabelle Audo et Christina Zeitz

Identification des défauts de gènes entrainant des maladies oculaires progressives ou non progressives

L’équipe étudie de larges cohortes de patients dans le but d’identifier les défauts génétiques responsables de différentes formes de maladies rétiniennes d’origine génétique et de développer des thérapies géniques innovantes.

Équipe de Serge Picaud

Transmission de l’information visuelle : codage et restauration visuelle

L’équipe étudie la transmission de l’information visuelle en condition normale et pathologique. Elle développe et teste également de nouvelles stratégies thérapeutiques pour prévenir la perte de vision et restaurer la vision chez les patients aveugles.

Équipe de Jens Dübel

Neurophysiologie et applications optogénétiques dans la rétine

L’équipe étudie la structure et la fonction de microcircuits neuronaux rétiniens et développe des stratégies optogénétiques afin de restaurer la fonction visuelle dans les cas de dégénérescences rétiniennes.

Équipe de Serge Charpak

Imagerie du système sensoriel et du couplage neurovasculaire

L’équipe explore comment les interactions entre les neurones et les cellules non neuronales modulent l’activité cérébrale et comment cette modulation contribue aux signaux utilisés en imagerie fonctionnelle du cerveau humain.

Équipe de Romain Brette

Neurosciences computationnelles des systèmes sensoriels

L’équipe développe des modèles computationnels des systèmes sensoriels, qui relient les niveaux physiologiques (propriétés des neurones) et comportementaux.

Équipe de Ryad Benosman

Vision et calcul naturel

Au lieu d’étudier les rétines biologiques, l’équipe conçoit et crée des rétines artificielles à l’aide de technologies de semi-conducteurs en silicium, et elle développe des techniques de traitement et de calcul correspondantes inspirées de la biologie.

Équipe d’Angelo Arleo.

Vieillissement visuel et action

L’équipe s’intéresse aux processus impliqués dans le vieillissement visuel sain.  Elle analyse les procédés responsables de la modification progressive des aspects neurophysiologiques, perceptifs et cognitifs de la vision. Elle étudie le vieillissement visuel dans un contexte synergique qui permet de coupler à la fois les progrès réalisés dans la recherche fondamentale et le transfert des technologies innovantes.

Équipe de Christophe Baudouin et Stéphane Melik Parsadaniantz

Pathophysiologie du segment antérieur de l’oeil

L’équipe s’intéresse à la physiopathologie des maladies du segment antérieur de l’œil, en particulier le glaucome, ainsi que l’œil sec et les douleurs oculaires. Cette équipe étudie plus particulièrement le rôle des chimiokines qui pourraient être impliquées dans le mécanisme de ces maladies et constituer des biomarqueurs ou de nouvelles cibles thérapeutiques.

Équipe de Florian Sennlaub et Michel Paques

Inflammation, dégénérescence et remodelage vasculaire dans les pathologies rétiniennes

L’équipe étudie la caractérisation des mécanismes cellulaires et moléculaires de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) et des rétinopathies prolifératives ischémiques avec un intérêt particulier pour les mécanismes inflammatoires qui conduisent à la dégénérescence neuronale et le remodelage vasculaire.

Équipe d’Emeline Nandrot

Physiologie de l’épithélium pigmentaire rétinien et pathologies associées

L’équipe explore les différents rôles des cellules épithéliales pigmentaires de la rétine dans l’homéostasie globale de la rétine. Les projets de recherche comprennent la caractérisation de l’élimination rythmique des segments externes des photorécepteurs âgés par phagocytose et sa régulation au niveau moléculaire, ainsi que l’identification des mécanismes moléculaires ciblées dans des conditions pathologiques telles que les dystrophies ‘rod-cone’, la rétinopathie pigmentaire et la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Équipe de Deniz Dalkara

Thérapies géniques et modèles animaux pour les maladies neurodégénératives

L’équipe étudie diverses approches de transfert de gènes pour mettre au point des thérapies géniques efficaces pour les maladies dégénératives de la rétine et pour créer des modèles animaux de maladies humaines qui imitent avec précision les mécanismes moléculaires de la maladie.

Équipe de Valentina Emiliani

Microscopie d’ingénierie à front d’onde

L’équipe réunit un groupe interdisciplinaire possédant des connaissances complémentaires en optique non linéaire, imagerie multiphotonique, technologie de modulation spatiale de la lumière, neurophysiologie, électrophysiologie et imagerie in vivo. Le groupe se consacre au développement et à l’utilisation de méthodes optiques avancées pour l’étude des circuits neuronaux. En particulier, le groupe a été le pionnier de l’utilisation de l’ingénierie de front d’onde en neuroscience et a démontré un certain nombre de nouvelles techniques basées sur l’holographie générée par ordinateur, le contraste de phase généralisé et la focalisation temporelle permettant une photoactivation efficace des composés en cage et des molécules optogénétiques.

Équipe de Gilles Tessier

Microscopie 3D

L’équipe étudie différentes technique photonique dont l’holographie hétérodyne numérique. Appliquées à la détection de nanoparticules, ces techniques 3D permettent l’utilisation de la super localisation : bien que les microscopes optiques soient limités par diffraction à des résolutions spatiales de l’ordre du micromètre, l’équipe a montré que la position des objets individuels peut être déterminée avec une précision bien meilleure, de l’ordre de quelques nanomètres seulement. Ainsi l’équipe a développé plusieurs microscopes capables de suivre en temps réel le mouvement aléatoire (brownien) en 3D de particules permettant leur utilisation pour la caractérisation de la particule elle-même ou de son environnement.

Coordonnées

Directeur
SAHEL José-Alain
Tél. : +33 1 53 46 26 09
Tél. : +33 1 53 46 25 23

Secrétaire général
SANTIARD-BARON Dominique
Tél. : +33 1 53 46 26 19

Adresse postale/physique
Institut de la Vision
17, rue Moreau
75012 Paris

Courriel du laboratoire
secretariat.sahel@institut-vision.org

Site Web
http://www.institut-vision.org/

Share This