Sélectionner une page

Troubles Psychiatriques et développement

Le Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière conduit des recherches dont les thématiques sont au plus près des principales pathologies auxquelles le service s’intéresse. On peut retenir deux domaines en particulier : les troubles du développement de l’enfant et les troubles psychiatriques graves de l’adolescent, tant dans une perspective de compréhension des déterminants étiopathogéniques, d’étude de leur hétérogénéité clinique et des modalités de prise en charge thérapeutique.

Notre recherche au sein du GRC se développe sur principalement 3 axes de recherche qui constituent nos équipes actuelles.

Équipe de recherche

David Cohen PU-PH, MD, PhD, HDR
Angèle Consoli PU-PH, MD, PhD, HDR
Marianna Giannitelli PH, MD, PhD
Vincent Guinchat PH, PhD en disponibilité pour un an, Université de Lausanne, Suisse
Claudine Laurent-Levinson MCU-PH, MD, PhD, HDR
Vanessa Milhiet PH, MD
Didier Périsse PH, MD
Marie Raffin PH, MD
Catherine Saint-George PH mi temps, PhD
Sylvie Viaux-Salevon PH, MD, PhD

Non titulaires

Xavier Benarous MD, CCA
Cora Cravero, PHC, PH mi temps
Barbara Jakubowicz, MD, CCA
Zeneib Ghatassi, MD praticien Attaché
Hugues Pellerin, biostatisticien, docteur en pharmacie
Aude Valentin-Lefranc, MCA, psychomotricienne

Collaborateurs Internationaux

Douglas F Levinson, Prof, Stanford University, USA

Collaborateurs Nationaux

Dominique Chauvin (Cadre orthophoniste) retraitée bénévole

Équipe 1 : abord dimensionnel des épisodes psychotiques de l'enfant et de l'adolescent : implications génétiques, métaboliques et auto-immunes

Portée par C. Laurent-Levinson, MCU-PH. Ce projet s’inscrit dans la continuité des travaux antérieurs et concerne l’« Abord dimensionnel des épisodes psychotiques de l’enfant et de l’adolescent: implications génétiques, métaboliques et auto-immunes ». Cette caractérisation clinique de profils dimensionnels neurodéveloppementaux des schizophrénies à début précoce s’élargit avec un recrutement national multicentrique (financement PHRC interregional 2016, début dcembre 2018) et une évaluation multidisciplinaire par imagerie structurales/fonctionnelles avec les profils cliniques/développementaux, pharmacologiques (réponses aux traitements), cognitifs et neuropsychologiques. Nous continuerons à identifier les anomalies génétiques (CNVs dans un premier temps) et contribuerons à la caractérisation des phénotypes des CNVs chez les enfants/adolescents avec troubles psychotiques (et également nous contribuons à la caractérisation phénotypique d’enfants avec troubles neurodéveloppementaux multiples (TSA, TDAH, TSLA, Troubles de la communication sociale) porteurs de ces mêmes CNV.

Équipe 2 : maladies rares et troubles psychiatriques

Le second axe de recherche, porté par A. Consoli PU-PH, concerne les syndromes rares, sévères et complexes du développement dans leurs axes cliniques et thérapeutiques. Des recherches cliniques sont développées pour établir des corrélations entre des dimensions cliniques et étiologiques (enfants et adolescents porteurs d’une même anomalie génétique, d’un même contexte autoimmun) et des réponses thérapeutiques. Ainsi, en interaction avec le CRMR à expression psychiatrique un intérêt particulier a été porté sur l’efficacité du topiramate sur les symptômes irritabilité/impulsivité, hyperphagie, automutilation dans le syndrome de Prader Willi (conduction d’une étude multi centrique randomisée en double aveugle pendant 8 semaines).  

Notre autre pôle d’intérêt est la caractérisation des formes précoces de troubles bipolaires de type I. Antérieurement, nous avions mené une étude de devenir sur le trouble bipolaire de type I débutant a l’adolescence. Dans ce champ, nous développons actuellement un projet de caractérisation sur le trouble DMDD chez l’enfant prépubère.  Enfin, nous conduisons également une recherche sur le syndrome catatonique associé aux pathologies organiques notamment auto-immunes tout en poursuivant l’étude de notre cohorte d’enfants et d’adolescents catatoniques (aspects cliniques, éthiopathogénique, génétique et thérapeutique).

Équipe 3 : Cognition et interactions sociales précoces

Enfin, notre dernier axe de recherche, cognition et les interactions sociales et est porté par D. Cohen,PU-PH. Les objectifs de ce groupe sont à la fois fondamentaux (mise à l’épreuve de certains modèles théoriques des interactions du fonctionnement cognitif et émotionnel) et appliqués (protocoles d’évaluation et de prise en charge) avec comme outil la robotique. Les aspects fondamentaux sont développés à l’ISIR (laboratoire d’ingénierie) tandis qu’au GRC sont réalisés certains des protocoles d’évaluation clinique et de prise en charge.

En utilisant les protocoles, la recherche vise à l’identification des premiers signes évocateurs d’autisme ou de déficience intellectuelle, mais aussi la psychopathologie très précoce associée aux situations de stress iatrogène (pendant la grossesse) les interactions sociales en situation de stress à deux étapes cruciales du développement chez le –bébé défini par les premiers mois de vie (3- 6 mois)- et -l’adolescent avec et sans trouble de la personnalité limite ou psychosociale (famille à difficultés multiples).

Coordonnées

Directeur
Claudine LAURENT-LEVINSON

Adresse postale/physique
Hôpital de la Pitié-Salpêtrière
Clinique Georges Heuyer
Service de l’enfant et de l’adolescent
47 Bd de l’Hôpital
75013 Paris

Site web
http://speapsl.aphp.fr/#/recherche

Courriel du directeur
claudine.laurent-levinson@sorbonne-universite.fr

Secrétariat
Mme Catherine Le Mené
catherine.lemene@aphp.fr
Tél. : 01 42 16 23 32

 

Share This