Sélectionner une page

Les études de sage-femme

La profession

La politique de périnatalité donne à la Sage-Femme une place de choix en tant qu’acteur de santé. Les sages-femmes exercent leurs fonctions en tant que salariées au sein des établissements de santé, dans les secteurs de PMI (protection maternelle et infantile  et plannings familiaux), ou en tant que libérales.

La profession de sage-femme est est une des trois professions médicales classée dans le titre IV, livre 1er du code de Santé Publique.  Les règles professionnelles sont édictées par le code de déontologie des Sages-Femmes.

Règles professionnelles
Code de déontologie des Sages-Femmes

Le  champ de compétences de la sage-femme s’est élargi et aujourd’hui, la sage-femme peut prendre en charge tout ce qui concerne la santé reproductive de la femme, de la contraception à la gynécologie de prévention, et ce,  en l’absence de pathologie. A ce titre, elle est autonome et responsable de ses actes (examens cliniques, prescriptions, actes médicaux, échographies, vaccinations  …).

L’école de Sages-Femmes de Saint-Antoine

L’école de sage-femme est rattachée à la faculté de médecine. Elle assure la formation initiale et continue des sages-femmes.

Les locaux de l’école se situent au sein de l’hôpital Saint-Antoine, dans le bâtiment Maurice MAYER porte 1.

Au deuxième étage se situent :

  • le secrétariat
  • les bureaux de la directrice et des enseignantes
  • le centre de documentation

Au sous-sol se trouvent :

  • les salles de cours et de TP

Environ 180 étudiants sont inscrits à l’école (soit 4 promotions de 40 à 50 personnes). Leur encadrement est assuré par une équipe de 10 sages-femmes enseignantes, 3 secrétaires et une directrice.

Contacts :
Ecole de sages-femmes Saint-Antoine Sorbonne-Université
Hôpital Saint-Antoine
184, rue du faubourg Saint-Antoine
75012 Paris
Tél. : 01 49 28 27 35
secretariat.esf.dfc@aphp.fr

Liens utiles :
Conseil de l’ordre des sages-femmes :
56, rue de Vouillé
75015 Paris
Tél. : 01 45 51 82 50
http://www.ordre-sages-femmes.fr/

 

Les études de Sages-Femmes

Les études en vue du diplôme de sage-femme se composent de deux cycles :

Cursus Maïeutique Sorbonne UniversitéLe premier cycle

Texte de référence
Arrêté du 19 juillet 2011

soit les trois premières années d’études, comprend six semestres de formation (dont ceux de la PACES), qui sont validés par l’obtention de 180 crédits européens il est sanctionné par le  diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (FGSMa) correspondant au grade licence.

Les UE sont constituées par un socle commun de connaissances en études médicales (sémiologie, embryologie, anatomie,
physiologie, pathologie, agents infectieux, pharmacologie, hormonologie-reproduction, santé-société-humanité, santé publique, démarche de recherche, C2I (informatique, anglais…) et en spécialité (gynécologie, obstétrique, maïeutique,
néonatologie, pédiatrie).
Elles comprennent également les UE librement choisies et les UE cliniques (stages), soit 58 à 60 semaines (ECTS) sur ce
cycle.

Le deuxième cycle

Texte de référence
Arrêté du 11 mars 2013

comprend quatre semestres de formation validés par l’obtention de 120 crédits européens. Il est sanctionné par le Diplôme d’État de Sage-Femme correspondant au grade Master.

Les UE théoriques portent sur les domaines suivants : obstétrique, maïeutique, démarche clinique, diagnostic anténatal et médecine foetale, néonatologie-pédiatrie, gynécologie-santé génésique des femmes et assistance à la procréation, pharmacologie, santé publique, sciences humaines et sociales-droit, économie, management et langue étrangère, recherche, réalisation d’un mémoire, ainsi qu’un parcours personnalisé.

L’évaluation porte aussi sur les UE cliniques qui visent à développer les compétences nécessaires à l’exercice de la profession
décrite dans le référentiel « métier et compétences de la sage-femme », la maîtrise du raisonnement clinique. Elles comprennent des stages valorisés à hauteur de 48 à 68 ECTS. Le certificat de synthèse clinique et thérapeutique (CSCT) est destiné à valider les compétences acquises.

Le diplôme d’État de sage-femme est délivré par l’Université aux étudiants ayant validé tous les enseignements théoriques, cliniques, le certificat de synthèse clinique et thérapeutique, ainsi que le mémoire.

Fiche Métier – Sage-femme

Conditions d’admission

Admission

  • Bac + réussite au concours à l’issue de la PACES (Première année commune aux études de santé)
  • Bac recommandé : S
  • Durée totale des études : 5 ans, soit 10 semestres.

Pour être admis à poursuivre en sciences maïeutiques 2e année et intégrer une structure spécifique de formation, l’étudiant doit être classé en rang utile sur la liste de classement correspondant à la filière choisie. Le numérus clausus (NC) est fixé chaque année par le ministre chargé de la Santé et le ministre chargé de l’Enseignement Supérieur. (Sous réserve des modifications de la PACES)

L’école de sage-femme de Saint-Antoine recrute 30 étudiants de la Pitié-Salpêtrière, 10 étudiants de Créteil et 4 étudiants de Nouvelle Calédonie.

Les frais de formation correspondent à l’inscription à la faculté de médecine et à la CVEC, auxquels s’ajoute l’adhésion obligatoire à une assurance responsabilité pour les stages.

Passerelles

L’arrêté du 24 mars 2017 remplace les arrêtés de 2010 et organise l’inscription directe en 2e ou 3e année d’études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme. Dans ce cadre, des frais de scolarité (6 700 €)  sont exigibles à l’entrée à l’école.

Et après le diplôme…

Les dispenses en études paramédicales

Se référer à l’arrêté du 21 décembre 2012 modifiant l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier.
Les sages-femmes peuvent suivre la formation menant au diplôme d’État de puériculture, infirmier anesthésiste, et infirmier de bloc opératoire.

DPC

Le Développement professionnel continu (DPC), déontologiquement obligatoire, peut comporter des formations universitaires
comme des diplômes universitaires (DU) : DU d’échographie, de médecine fœtale, contraception et suivi gynécologique de
prévention, régulation des naissances, acupuncture, prise en charge des grossesses à haut risque, éthique médicale, psychologie périnatale… et des Masters (Master en biologie humaine, épidémiologie, santé publique, management, ingénierie de formation, éthique, psychologie, droit médical…).

À savoir

Suite au décret du 7 octobre 2016, les étudiants du 2e cycle bénéficient du statut d’agent public. A ce titre, ils bénéficient d’une indemnisation d’environ 130 € brut mensuels en 4e année et 250 € brut mensuels en 5e année, ainsi que d’une participation aux frais de transport, sous conditions.
Le salaire mensuel brut d’une sage-femme à l’hôpital est d’environ 2 000 € en début de carrière.
En fin de carrière, le salaire d’une sage-femme 2e grade est de 3 700 € brut.
En 2017, le revenu mensuel moyen des sages-femmes libérales est estimé à 2 400 €, charges déduites.

Share This